Infirmier : blouson blanc et esprit de battant

On les reconnait à travers les blousons blancs, toujours “affairées” ou penchées au chevet des patients, mais quelle est leur mission réelle ? Ambulance Casablanca vous fait le portrait de ces acteurs de santé, dont l’apport est incontestablement considérable.

L’infirmier réalise des soins destinés à maintenir ou restaurer la santé de la personne malade. Il surveille l’état de santé des patients et coordonne les soins pendant leur hospitalisation et lors de leur sortie. Il agit, soit à son initiative, soit selon les prescriptions du médecin : entretiens avec le patient et sa famille, éducation thérapeutique, préparation et distribution de médicaments, soins de nature technique (pansements, prélèvements, prise de tension, injections…).

Dans le cadre de son rôle propre, l’infirmier a l’obligation, après avoir évalué les besoins du malade et posé un diagnostic infirmier, de prendre l’initiative de ces soins, d’en organiser la mise en œuvre, d’encadrer et de contrôler les aides-soignants et auxiliaires de santé.

Dans le cadre du rôle propre de l’infirmier, trois notions sont importantes :

-Il a compétence pour poser un diagnostic infirmier ;

-Il a l’initiative des soins relevant de son rôle propre ;

-Il gère les soins ;

Le diagnostic infirmier

Le diagnostic infirmier est «l’énoncé d’un jugement clinique sur les réactions aux problèmes de santé présents et potentiels, aux processus de vie d’une personne, d’une famille ou d’une collectivité. Ils servent de base pour choisir les interventions de soins visant l’atteinte de résultats dont l’infirmier est responsable» définition de l’association nord-américaine des diagnostics infirmiers et inscrite dans la réglementation française.

A la différence du diagnostic médical, dont le but est un examen clinique de la personne afin de poser un diagnostic médical puis la description de la pathologie en vue d’une prescription médicale, la démarche du diagnostic infirmier est de s’intéresser avant tout au patient et notamment à son comportement quant aux symptômes et la maladie. Le diagnostic infirmier s’effectue dès le début de la prise en charge du patient. Ce diagnostic permet de mettre en avant les besoins du malade.

Dès lors, l’infirmier doit prodiguer des soins infirmiers relevant de son rôle propre et prendre les initiatives et accomplir les soins qu’il juge nécessaire.

Initiative des soins

A la différence des soins sur prescriptions médicales où l’infirmier prodigue des soins au patient conformément à la prescription, dans le cadre de son rôle propre, il lui appartient après évaluation des besoins du patient de prendre les dispositions qui s’imposent. Si l’infirmier ne prend pas l’initiative de ces soins et qu’il en résulte un dommage pour le malade, il est susceptible d’en répondre et de voir sa responsabilité engagée.

Ainsi relèvent du rôle propre de l’infirmier la prévention et les soins des escarres. Il appartient à l’infirmier de prendre les précautions qui s’imposent puisque ces soins relèvent de son rôle propre. Si des complications surviennent et que la preuve peut être apportée qu’aucune prévention n’a été mise en œuvre par l’infirmier, il y a alors une négligence de sa part qui constitue une faute professionnelle en raison d’un défaut de soins.

L’infirmier ne peut soutenir qu’il ne l’a pas fait au motif que le médecin ne l’avait pas précisé. En effet, il  s’agit d’un geste qui relève de son rôle propre, il a l’initiative de gérer en dehors de toutes les consignes du médecin.

Gestion des soins relevant du rôle propre

Il appartient à l’infirmier d’organiser et d’assurer la mise en œuvre des actions de soins appropriés relevant de son rôle propre défini à l’article 5 du décret. Il se doit d’organiser, de gérer les soins. Comme le terme le mentionne « Rôle propre » signifie que l’infirmier ne doit pas attendre de directives. Quand l’infirmier pose une perfusion, il lui appartient d’en assurer la surveillance.

C’est la raison pour laquelle une surveillance attentive de l’évolution de l’état du patient est essentielle.

Caractéristiques des soins relevant du rôle propre de l’infirmier

Ils excluent toute utilisation de soins médicaux, sauf par voie externe comme les soins d’escarres, soins cutanés préopératoires.

Ils ne sont jamais agressifs dans le sens ou aucun de ces soins ne nécessite :

-un transpercement de la peau (sauf prélèvement de sang pour dépistage à lecture instantanée de la glycémie),

-l’introduction initiale d’une sonde dans un conduit naturel. L’infirmier peut en revanche de sa propre initiative administrer une alimentation par sonde gastrique, changer une sonde vésicale mais la pose ne peut s’effectuer que sur prescription médicale.

Ambulance Casablanca rend hommage aux infirmiers et infirmières qui opèrent sur Casablanca, au Maroc et dans le monde.

Leave a comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *