Etouffement – Manœuvre de Heimlich

Bien souvent, les équipes d’Ambulance Casablanca interviennent en urgence pour sauver des personnes victimes d’étouffement à Casablanca et conforme à notre culture d’entreprise et nos valeurs, axées sur l’assistance à l’autre, nous vous conseillons une méthode très efficace et soutenue universellement qui est la manoeuvre de Heimlich à utiliser en cas d’étouffement subite, en attendant l’arrivée des équipes médicales appropriées.

C’est une manœuvre de sauvetage pour empêcher l’asphyxie quand la personne ne peut plus respirer du fait d’une obstruction brutale des voies aériennes (le plus souvent bloquées par un aliment).

-se placer derrière la victime, contre son dos, (en fléchissant les genoux pour être à sa hauteur si la victime est assise), passer les bras sous les siens de part et d’autre de la partie supérieure de son abdomen,

-s’assurer que la victime est bien penchée en avant pour que l’obstacle dégagé sorte de la bouche plutôt que de retourner dans les voies aériennes,

-mettre le poing sur la partie supérieure de l’abdomen, au creux de l’estomac, au dessus du nombril et en dessous du sternum ; ce poing doit être horizontal, le dos de la main tourné vers le haut,

-placer l’autre main sur la première, les avant-bras n’appuyant pas sur les côtes,

-tirer franchement en exerçant une pression vers l’arrière et vers le haut ; le corps étranger devrait se débloquer et sortir de la bouche de la victime,

-si le corps étranger n’est pas délogé, répéter cette manœuvre jusqu’à 5 fois,

-si le corps étranger n’est pas rejeté, il peut être resté dans la bouche de la victime ; dans ce cas, il faut le rechercher et le retirer prudemment avec les doigts.

Les compressions abdominales, méthode de HEIMLICH

Le but de cette manoeuvre est de comprimer l’air contenu dans les poumons de la victime et d’expulser le corps étranger hors des voies aériennes par un effet de « piston ». Suivant l’importance et la position du corps étranger, plusieurs pressions successives peuvent être nécessaires pour l’expulser.

 

 

L’étouffement de l’enfant

Le plus souvent l’étouffement se produit alors que l’enfant joue avec de petits objets ou mange, le corps étranger avalé bloquant brutalement sa respiration. C’est un accident domestique fréquent. Devant une obstruction brutale des voies aériennes par un corps étranger, deux types d’attitude sont à distinguer :

-si l’enfant respire spontanément, encouragez ses efforts de toux. Ne réalisez pas d’autres gestes, sauf si la difficulté ventilatoire s’aggrave et si la respiration s’arrête.

-si l’enfant ne respire plus, n’essayez pas de retirer le corps étranger de la bouche, à l’aveugle, au risque de l’enclaver plus profondément. Utilisez des techniques de désobstruction en attendant les secours.

Réalisez cinq tapes dans le dos

-tenez l’enfant tête penchée en avant, pour que sa tête soit plus basse que son thorax. Pour un nourrisson, couchez-le sur le ventre à califourchon sur votre avant bras,

-donnez-lui cinq tapes dans le dos, entre les deux omoplates, avec le plat de la main ouverte,

-si cette technique est inefficace, réalisez cinq compressions de la poitrine.

Réalisez cinq compressions de la poitrine

-tenez l’enfant couché, étendu sur le dos, tête penchée en arrière. Si c’est un nourrisson, couchez-le sur le dos, tête basse sur votre avant bras,

-effectuez cinq compressions au niveau de la poitrine. Les compressions doivent être réalisées sur la partie inférieure du sternum, avec le talon d’une seule main chez l’enfant et avec deux doigts chez le nourrisson.

-Retirez le corps étranger de la bouche de l’enfant

après les cinq tapes dans le dos et les cinq compressions de la poitrine, examinez la bouche de l’enfant,

-retirez délicatement tout corps étranger visible,

-contrôlez la ventilation.

Si l’enfant respire

-continuez à surveiller sa respiration (elle doit être régulière et compter au moins douze ventilations par minute chez l’enfant et vingt cinq par minute chez le nourrisson).

Si les voies aériennes de la victime sont toujours obstruées

-recommencez le cycle précédent, en remplaçant les compressions de la poitrine par des compressions abdominales comme chez l’adulte,

-répétez le cycle, en alternant compressions de la poitrine et compressions abdominales,

-continuez jusqu’à obtenir la désobstruction des voies aériennes et la reprise d’une ventilation spontanée de l’enfant.

Pour un nourrisson de moins d’un an

Les compressions abdominales chez le nourrisson ne sont pas recommandées, car elles peuvent entraîner des lésions des organes de l’abdomen.

Réalisez des cycles de cinq tapes sèches dans le dos et de cinq compressions de la poitrine seulement,

Continuez jusqu’à obtenir la désobstruction des voies aériennes et la reprise d’une ventilation spontanée du nourrisson.

 

 

Leave a comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *