AMBULANCIER : AU-DELA DU MYTHE

 Ambulance Casablanca assure essentiellement, sur prescription d’un médecin, le transport sanitaire des malades vers un hôpital, des cliniques, des centres de traitement, des centres de rééducation… etc…

Si la plupart de ses déplacements se font sur un rayon de 60 km sur le Grand Casablanca, les équipes d’Ambulance Casablanca peuvent être amenées à se déplacer sur tout le Maroc, voire à l’étranger. L’ambulancier dépêché par Ambulance Casablanca prend rapidement en charge les blessés ou les malades avec toutes les précautions nécessaires. Durant le transport, il adapte sa vitesse selon l’état du malade.

Il est amené à faire des tâches telles que :

la conduite des véhicules sanitaires ;
le relevage, brancardage, le portage, l’assistance et la mise en condition des patients, l’accompagnement de personne(s) à mobilité réduite ;
la facturation et l’encaissement et/ou l’établissement des dossiers administratifs dans le cadre de la subrogation (et notamment facture ou annexe, prescription médicale ou ” bons économats “), qui, par ailleurs, peut comporter l’établissement des formalités administratives hospitalières nécessaires à l’établissement de factures et au remboursement du transport ;
le maintien en ordre de marche et l’entretien du matériel de la cellule sanitaire, dont la literie, au moyen des produits et matériels adéquats fournis par l’entreprise ;
les nettoyages intérieur et extérieur ainsi que la désinfection du véhicule et du matériel ;
la vérification et le maintien en ordre de fonctionnement des moyens de communication mis à sa disposition ;
la vérification de la présence dans le véhicule, des documents et équipement réglementaires et/ou spécifiques ;
la vérification du bon état de marche du véhicule et du matériel sanitaire en signalant au responsable les anomalies constatées, les dépannages courants de ces matériels ;
la rédaction de la feuille de route ;
l’entretien courant des véhicules (la vérification et la pression des pneus et les différents niveaux des véhicules, le contrôle des graissages et des vidanges afin qu’ils soient faits en temps utiles, les dépannages courants tels que le changement des fusibles ou des ampoules ..) ;
d’autre part, en fonction des nécessités du service et en liaison avec le secrétariat, la régulation, ou le chef d’entreprise, la prise et la réception des appels téléphoniques pour enregistrer les demandes de transport afin de les satisfaire.

Dans le cadre de ses missions, l’ambulancier doit signaler par écrit à l’employeur ou au régulateur, ou tout responsable désigné par l’employeur, toute anomalie ou incident constaté sur le véhicule ou les matériels ainsi que toute difficulté rencontrée avec la personne transportée, sa famille ou le personnel des établissements de soins.

Il doit, avoir un comportement adapté aux besoins de la clientèle dans le respect des conditions d’exercice normal du métier et des règles de déontologie de la profession.

Il doit en toute circonstance, prendre toute mesure pour assurer la sécurité des personnes transportées et la bonne exécution de la mission. Les opérations (missions) exécutées dans le cadre de l’emploi doivent faire l’objet d’un compte rendu, tout particulièrement en cas de difficultés ou incidents rencontrés au cours de l’exécution des missions.

Lorsque l’ambulancier fait partie d’une équipe médicale, il exécute toutes les tâches qui lui sont demandées par les membres de l’équipe médicale et doit se conformer à ses directives sans, toutefois, accomplir d’actes médicaux qui sont du seul ressort de l’infirmier(ère) ou du médecin.

Dans le cadre de ses fonctions, l’ambulancier peut être amené, à titre accessoire et non habituel, à effectuer d’autres opérations que celles du transport sanitaire, telles que les transports d’enfants, les missions d’assistance ou d’assurance, les missions de ” patrouilleurs ” ou la mise à disposition de personnel ambulancier (manifestations sportives ou culturelles, notamment).

 

Liste non exhaustive des équipements conventionnels de l’ambulance :

a)Bande élastique type Velpeau : largeur 5 cm : 1 ; largeur 10 cm : 1 ;

b) Compresse de gaze stérile de taille environ 7,5 × 7,5 cm : 20 ;

c) Pansement stérile absorbant (dit américain ) de taille environ 20 × 40 cm : 2 ;

d) Rouleau de ruban adhésif parapharmaceutique, largeur 2 cm : 2 ;

e) Paire de gants de soins non stériles : petits, moyens, grands : 5 de chaque ;

f) Paire de gants stériles usage unique de taille moyenne : 2 ;

g) Solution antiseptique bactéricide non iodée, en conditionnement d’origine : 100 ml en conditionnement de 20 dosettes de 5 ml (au minimum) ;

h) Clamp de Barr stérile usage unique : 1 ;

i) Couverture isotherme : 1 ;

j) Solution hydroalcoolique pour lavage des mains, en conditionnement d’origine : 100 à 200 ml.
ET ENCORE :

  1. a) Paire de ciseaux universels bouts mousse : 1 ;

    b) Canule oropharyngée : petite, moyenne et grande taille : 1 de chaque ;

    c) Lampe électrique à pile : 1 ;

    d) Sucre en morceaux : 5 (au minimum) ;

    e) Sac poubelle 10 litres : 10 (au minimum) ;

    f) Masque de poche pour insufflation à usage unique : 1 ;

    g) Sac vomitif type vomix : 5 ;

    h) Masque de type chirurgical à usage unique : 2 ;

    i) Masque de type FFP2 à usage unique : 2.

Leave a comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *